mercredi 16 décembre 2009

la musique et la mort




je suis perdue encore
dans la grammaire folle
de la musique et la mort

les anciens amants
les revenants qui chantent
une musique qui décale

qui entrent dans l'oreille
remplissant le corps
avec leurs fausses notes

qui brossent nos lèvres
avec des baisers froids
à nous faire fondre

mais cette manque de prédicat
me confond, plus d'objet, plus de
verbe, que de noms comme

maladresse, malchance
maladie, malfaissance
malaxeur, mon amour

tous les amants trop à conter
tous les noms et leurs accords
qui nous entament

ils sifflent et ils chantent
jusqu'au jour où
nous deviendrons sourds

2 commentaires:

bluerose a dit…

I'm reading this in English, so I'm sure it probably loses something in the translation, but it's still wonderfully intriguing!

Moineau En France a dit…

thank you for working at it, rose! i just noticed your comment today, so i'm sorry for the late reply... it's really something that you are trying to get at this. i appreciate it beyond measure! xoxoxooxoxox