vendredi 20 novembre 2009

vieillir


je voudrais m'étendre dans le plus vaste espace
puis me reculer dans cette petite graine de sable
le mistral chante et sa chanson est pleine de sel
le ciel bleu ne peut pas retenir une larme

j'ai toutes les larmes en moi
j'ai un kyste qui s'enflamme sur le pubis
pour me faire reconnaitre ce que je suis
corps, sang et sueur

je ne vais pas sauter cette fois
je suis devenue atterré pour le bon
l'aile cassée, je ne pourrai que
regarder les hirondelles qui s'envolent

je voudrais me pousser au bout
pour recommmencer à zéro
mais on m'a trouvée à l'aube
vieille et sans bonté

5 commentaires:

Ottodachat a dit…

Tu as vraiement du talent!

This reminds me of a Baudelaire phrase I think from Les fleurs du mal.

"Oh frégate, emporte-moi loins de ce monde, ici la boue n'est faite que de nos pleurs."

Moineau En France a dit…

hi. saw beckett's "fin de partie" last night. hamm asks clov what his father is doing in his garbage can. clov checks and says, "he's crying." and hamm says, "la vie continue." xoxoox

Moineau En France a dit…

et bien... :>>)) merci, otto. xoxox

Ozymandias a dit…

Vous savez, cela est plus profond que l'océan, et plus vaste que le ciel ... je ne peux pas m'exprimer avec des mots aussi belle ...

Moineau En France a dit…

merci avec tout mon cœur, cher raamesh. xooxoxox